et si les bosseurs, les artistes et les sportifs devaient travailler ensemble ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Kumi To Suke !             Choisis ta spécialité : Plutôt Sportif ? Artiste ? ou Intelligent ?    ou bien tout simplement Professeur ?     Nous Avons Besoin De Membres , N'hésitez Pas à Vous Inscrire

Partagez | 
 

 We have the same name but we're different [Keitaro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yamada Hanako
Admin || A Little Angel
avatar

█ MESSAGES : 59
█ INSCRIT LE : 31/08/2009

█ EN +
• Classe: 2ème année
• Club: musique [présidente]
• Relations:

MessageSujet: We have the same name but we're different [Keitaro]   Mar 22 Déc - 20:21

Lundi matin. Une journée pluvieuse avait été annoncée et les cours avaient lieux. C'était bien frustrant, de se lever le matin, alors que dehors, une plaque grise s'était installée dans le ciel, couvrant les couleurs habituellement si belles. Quand son réveil avait sonné, Hanako s'était levé, sans le vouloir réellement. Elle était fatiguée, lasse et sans motivation. La seule chose qui la poussa à se lever était qu'elle jouerait aujourd'hui. Oui, elle laisserait ses doigts longs et fins, courir sur les touches blanches et noirs de son piano.
Après une douche rapide et un saut au réfectoire, Hanako s'était rendue en salle de musique, avait pour but de prendre des partitions inachevée. Oh, elle essayait simplement d'écrire des mélodies, mais savait bien qu'elle n'en avait pas le talent nécessaire. Ou du moins, c'était ce qu'elle pensait, car de nombreux élèves pourraient vous dire qu'elle en avait les moyens, et que ses morceaux étaient près d'être des chefs d'œuvres, vu leur qualité et leur douceur.
Ainsi la journée avait commencé plutôt bien, et les cours s'étaient succédés normalement. L'après midi, la jeune demoiselle passa au secrétariat, pour demander des petites choses et appeler ses parents. Eux, si inquiets de n'avoir aucune nouvelle de leur fille ainée, avait tenté de la joindre plusieurs fois. En sortant de l'administration, Hanako se heurta alors avec douceur à quelqu'un. Elle se replia sur elle-même, en relevant la tête.

_ Je m'excuse, c'est de ma faute je ne regardais pas... Gomen.

Elle ne croisa pas le regard de l'inconnu, le regard fixé sur le sol, attendant d'être largement sermonnée, quand quelqu'un sortit de l'administration à son tour, et l'appela.

_Mademoiselle Yamada! Vous avez oublié ceci!

Tournant la tête vers celui qui l'appelait, Hanako vit ses partitions et les prit avec un sourire reconnaissant. Un sourire si doux et si timide, qu'il avait le don de faire fondre, même les cœurs les plus durs. enfin tous non, il y en avait bien certains qui lui résistait, même si son but initial n'était pas de les désarmer, loin de là.

_ Merci beaucoup, et gomen, je ferais plus attention la prochaine fois.

Elle rangea ses partitions correctement dans ses bras et se retourna avec lenteur et douceur vers l'inconnu, le regardant pour la première fois en face. Elle était faible, et consciente de l'être, alors elle attendit, patiemment, gentiment, docilement d'être grondée, et peut-être même plus par ce jeune homme, qui juste par l'allure semblait être un sportif... Son regard peureux et doux, croisa alors celui du jeune inconnu et elle ne sourit pas. Tous ceux qui étaient autour pouvait le concevoir, Hanako était tout simplement un ange, une sainte, qui pour rien au monde, ou presque, se défendrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamada Keitaro
King Keitaro, Prince du Basket & Popular Boy
avatar

█ MESSAGES : 13
█ INSCRIT LE : 13/12/2009

█ EN +
• Classe: 3 eme année
• Club: Basket
• Relations:

MessageSujet: Re: We have the same name but we're different [Keitaro]   Mar 22 Déc - 20:39

    Keitaro revenait du sport. Il avait pris une douche, et il sentait bon la noix de coco - il avait mit ses cheveux en arrière, ce qui lui donnait l'air d'un yakuza, un peu. Il s'était rhabillé, mais histoire d'en faire plus que tout le monde, n'avait pas entièrement reboutonné sa chemise, ce qui laissait voir la peau légèrement halée de son torse, et qui dévoilait également la base d'une de ses épaules.

    Il s'était arrêté dans le hall, histoire d'acheter un truc à boire au distributeur de thé. Un de ses garçons lui acheta du thé au gingembre, et il le remercia d'une claque dans le dos un peu violente, qui fit sursauter le pauvre jeune homme, déjà en proie à de légers tremblements. Keitaro éclata d'un rire légèrement méchant, puis se retourna en direction des bureaux. Il soupira - il devait toujours aller voir le directeur ou bien une des secrétaires pour arranger cette histoire de bagarre sur le terrain de basket. Il soupira de nouveau, et d'un geste, il se mit à avancer vers la porte des bureaux, sa cour le suivant, et quelques filles se joignirent à la mêlée, vantant au passage dans un murmure étouffée son début de bronzage et ses aptitudes du dernier match. Les garçons, eux, roulaient des épaules, fiers d'être vus avec le célèbre Keitaro Yamada.

    Le jeune nippon but une gorgée de son thé, puis la lança négligemment dans une poubelle, se fichant de mettre du liquide collant partout ; les filles eurent un même rire grêle, les garçons ce rire bête qui les caractérise ; Keitaro, fier de s'être une fois encore fait remarqué, avança, tout en s'efforçant de mettre ses lunettes de soleil d'une main assurée. C'est à peu près à ce moment là que l'accident survint.

    Il aurait presque faillit ne pas s'en apercevoir tellement la jeune fille le percuta doucement. Il baissa ses yeux perçants, retrouvant son air hautain et dédaigneux ; les filles murmurèrent dans son dos sur la honte et le déshonneur de l'inconnue. Il était vrai que Keitaro n'était pas un tendre, surtout en ce qui le concernait : on avait en aucun cas le droit de le toucher, sauf au basket où là certaines entorses à cette règle pouvaient être permises. Il haussa un sourcil, et observa la jeune fille. Jolie, mais l'air trop fragile, trop ... Gentille.

    Elle s'excusa, et récupéra des papiers, pour finir par se retourner vers lui, comme si elle attendait qu'il l'engueule. Puisqu'elle s'y attendait, il pouvait bien lui faire ce plaisir.

    _ Tu sais qui tu as bousculé, ma jolie ? Keitaro Yamada.
    _ Oui, tu te prends pour qui ? s'insurgèrent les filles derrière Keitaro, qui semblaient soudainement jalouses de l'attention que portait le sportif à la demoiselle. Mais il les fit taire d'un geste agacé.
    _ Mais dis donc, qu'est-ce que tu as là ? reprit-il avec un air carnassier, en subtilisant sans mal les partitions des mains de la jeune fille. Il regarda les prtitions, et son sourire amusé s'effaça.

    Une musicienne !

    Son aversion pour la musique était connue de tous, surtout depuis que sa popularité était en baisse à cause d'un musicien, son premier rival depuis sa naissance. Il eut un grognement méprisant, et profitant de sa taille, leva le bras pour mettre les partitions hors de portée de la jeune fille. Elle avait l'air innocente, et trop faible pour faire quoi que ce soit, et il aimait profiter des occasions.

    _ Je te rends tes partitions si tu me donnes quelque chose. Tu as quoi à proposer, la musicienne ?

    Son ton était cinglant et provocateur, et son sourire amusé augmentait de seconde en seconde. D'un geste, il fit taire les bruits de rire qui venaient de sa petite cour qui commençait à encercler le couple bizarre que formaient Keitaro et la fille. Il souriait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamada Hanako
Admin || A Little Angel
avatar

█ MESSAGES : 59
█ INSCRIT LE : 31/08/2009

█ EN +
• Classe: 2ème année
• Club: musique [présidente]
• Relations:

MessageSujet: Re: We have the same name but we're different [Keitaro]   Jeu 24 Déc - 13:15

[hrp: désolée c'est court, je me rattrape au prochain! promis!]

Ayant récupéré ses partitions, Hanako, attendait patiemment, que la sentance vienne. Le jeune homme, elle le connaissait de vue, et s'était toujours félicitée de ne pas l'avoir approchée, trop peureuse et sachant pertinemment qu'elle ne réussirait pas à lui tenir tête. Sauf si... Hanko avait toujours montré une grande docilité et une patience infinie, mais si les gens poussaient le bouchon un peu trop loin, elle savait que sno contrôle lui échapperait. Etait-ce pour cela, qu'elle ne réagissait jamais méchament? Elle sursauta en tendant qu'ils portaient le même nom. Porter le même nom que cette brute? Mais pourquoi donc? Leur caractères étaient des extrèmes opposés! Et les filles autour de lui, qui piallaient comme des chienne en chaleur là, elles allaient se taire? La laisser tranquille? La, maintenant, sur le coup, Hanako su que sa vie ne serait plus la même, elle allait en baver. Seuls ceux du club de musique et Keiji la traiteraient comme avant... Peut-êre.

_ Gomen

Une voix faible et douce, mais où on pouvait lire une certaine méfiance. Hanako n'avait jamais réussit à supporter ce genre de personne. Elles la mettaient hors d'elle. Quand il attrapa ses partitions, la jeune femme ne broncha pas. Elle savait déjà la suite. Elle l'attendait, et l'avais déjà imaginer. Un marché? Mais qu'aurait-elle à lui donner? N'avait-il pas déjà tout? Des filles qui lui couraient après, des garçons qui le servait, bref, tel un roi avec sa cours. Sportif, il avait vraiment tout, alors pourquoi ne pas l'humilier encore un peu et partir? Pourquoi un marché? De plus, tout le monde savait qu'il haissait les musiciens alors que pourrait-elle lui proposer de toute manière? Il était vrai que c'était une fille, mais de toute manière, elle ne ferait rien qui metterai son corps, sa vie, ou son esprit en danger.

_ ... Que veux-tu?

Sa voix, un peu plus assurée que d'ordinaire, laissait voir qu'elle ne se laisserait pas faire si facilement, si il la poussait à bout. Autant le laisser choisir et ensuite décider ce qu'elle ferait, tout serait plus simple. Avec agilité et douceur, elle sauta légèrement, récupérant ses partitions sans pour autant les déchirer. Il avait une poigne impressionante! Ses partitions dans les mains, elle se recula d'un demi pas, les yeux dans les siens. Son regard peut-être semblait fort, mais elle était sure, que Keikaro lisait qu'elle ne l'était pas du tout. Incapable de partir et de lui montrer qu'elle ne se laisserai pas marcher dessus, elle le regarda, immobile, sachant pertinamment qu'elle allait en baver. Reprendre ses partitions avait été un instinct mais dans le même temps, une très très très mauvaise idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamada Keitaro
King Keitaro, Prince du Basket & Popular Boy
avatar

█ MESSAGES : 13
█ INSCRIT LE : 13/12/2009

█ EN +
• Classe: 3 eme année
• Club: Basket
• Relations:

MessageSujet: Re: We have the same name but we're different [Keitaro]   Jeu 24 Déc - 13:53

[ Hrp : pas très long non plus. Désolé >< ]

    Les excuses de cette gamine l'énervait. Ne pouvait-elle donc pas se mettre en colère ? Il grimaçait, excédé par les jérémiades silencieuses qu'elle faisait - elle avait ses yeux posés sur lui, et elle semblait attendre, attendre juste que ça finisse. Saleté de musicienne ! Ils étaient tous comme ça, aussi inactifs que des larves ! Il les haïssait tellement fort ! Sa cour, derrière lui, sifflait, huait la jeune fille. Ils avaient le même nom. Il détestait cette idée - qu'on puisse, ne serait-ce qu'un instant, la lier à lui d'une quelconque manière !

    Quand elle récupéra ses partitions, il la laissa faire, même si il ne le montra pas. Ses yeux rivés à ceux de la gamine, il avait envie de lui donner la chasse. Qu'elle se mette à courir pour sauver sa peau. Etait-ce de l'idiotie ou de la bravoure, que de lui faire face avec une telle candeur ? Et pourtant, il sentait bien que dessous tout cela, il y avait quelque chose d'autre. Lui prenant le poignet sans douceur, il eut un sourire amusé.

    _ Tu n'as rien d'intéressant à me proposer, gamine.

    Les filles, derrière eux, huait plus fort encore - il était rare qu'il touche qui que ce soit. Il l'observait, terriblement amusé, cherchant une idée pour se divertir. Il souriait toujours, avec le même air machiavélique qui lui donnait l'air d'un méchant de dessin animé.

    _ Je ne souhaites rien de spécial. A toi de voir ce que tu as à donner, pour sauver ... disons ton honneur ?

    Il s'approcha de nouveau dangereusement d'elle, et la toisa de toute sa hauteur, ses yeux brillants. Une des filles voulut s'approcher, suivit des autres, mais quand elles tentèrent de toucher la jeune fille - apparemment pour lui tirer les cheveux - il les éloigna d'un geste agacé et violent.

    _ Yamada-San elle est ton jouet !
    _ Ouai, joue avec elle ! Donne lui un gage, ou un ordre !

    Ils semblaient tous excessivement intéressés par tout cela. Il poussa un grognement, et leur ordonna de partir sur le champ. Ils hésitèrent, visiblement ébahis par cet ordre, mais finirent par s'en aller, comme à contre coeur. Quand ils furent tous partis, il poussa un long soupir, et la lâcha. Loin de sa cour, il n'était pas obligé de jouer le gros dur. Il ne lui jeta pas un seul regard.

    _ Je suppose que je n'ai d'autres choix que d'accepter tes excuses. De toute façon, tu ne m'intéressais pas.

    Il avait dit ça d'un ton boudeur, comme si la seconde phrase pouvait rattraper la première. Il essayait encore de se donner des airs, il espérait qu'elle ne le prendrait pas pour elle. Ce n'était ni un honneur, ni une faveur. Il repensa à son père, à son frère, et eut un nouveau soupir ; il baissa les yeux vers elle et la toisa froidement. Elle allait partir en courant ? Le gifler peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamada Hanako
Admin || A Little Angel
avatar

█ MESSAGES : 59
█ INSCRIT LE : 31/08/2009

█ EN +
• Classe: 2ème année
• Club: musique [présidente]
• Relations:

MessageSujet: Re: We have the same name but we're different [Keitaro]   Jeu 24 Déc - 17:22

Sentant ses grandes mains puissantes lui attraper les poignets, la demoiselle, se laissa faire sans rien dire. Alors ça allait venir cette "punition"? Hanako fut surprise cependant. Oui, il n'était pas doux, mais son but ne semblait pas être de lui faire mal... Etait-ce une impression? Ou la verité était-elle aussi surprenante? Son sourire amusé vint imposer le doute dans l'esprit de la jeune femme, qui cependant n'eu aucune réaction. Elle semblait être telle une poupée de chiffon, n'ayant ni vie, ni esprit. Elle restait là, son poignets dans sa main, son regard plongé dans le sien. Elle en était désormais sure. Keitaro ne semblait pas être une personne mauvaise dans le fond. Il était entouré de ces personnes qui l'empêchaient d'être lui-même... A moins que jouer les gros durs et puissants l'amusait? Allez savoir. Hanako n'aimait pas ce genre de personne car elles était trop prévisibles. Elle aimait être prise au dépourvus, être surprise, et se mettre à rire devant sa stupeur, le changement. La vie n'était pas un long fleuve tranquil, elle le savait, et mieux, elle le voulait.
Il parla alors de nouveau. Sa voix semblait être ironique, méchante, blessante, mais Hanako ne réussit pas à se facher.Oui, il était frustrant d'être traitée ainsi, mais si le coeur ne semblait pas y être, pourquoi perdre son calme et sa piatience qui étaient si légendaire chez elle? Non, non. Elle ne réagissait toujours pa, le fixant de ses yeux noirs, avec douceur et compassion. Elle redressa la tête vers lui lentement. Il la toisait avec ellement de violence, qu'elle ne pu s'empêcher de baisser la tête. Elle voulait bien faire semblant de ne pas être blessée, mais il ne fallait pas pousser le bouchon trop loin. Pourtant, quand les filles cherchèrent à la toucher, à lui faire du mal, le nippon les renvoya, la protégeant. Ce n'était peut-être pas le but premier, mais il les empêcha de lui faire du mal.
Hanako avait l'imprssion d'être dans un cirque. Qui étaient-ils pour agir ainsi? Bouillonnant dans son coeur, blessé, elle ne montra aucun signe de réaction, mais quiconque la connaissait vraiment, pouvait affirmer que dans ses yeux, une flamme venait de s'allumer. Keitaro la prit de vitesse alors. Leur ordonnant de partir, ils obéir sans vraiment le vouloir, et bientôt, il n'y eu plus personne dans le hall. Elle était seule, face à lui, son poignet droit, emprissoné dans sa main gauche. Keitaro soupira et la lâcha. Il ne la regardait plus. Massant avec douceur son poignet meurtris, elle sebaissa et ramassa ses partitions qui étaient éparpillée un peu partout autour d'elle. Elle arrêta alors son geste et, assise apr terre, regarda le dos de Keitaro.

_ Pourquoi fais-tu cela?

Sa voix, douce et appaisante, sortit mélodieusement de sa bouche. Loin des autres, elle pouvait être simple et parler normalement. Elle pouvait être elle-même.

_ Ce n'est pas parce qu'il voit quelqu'un comme ça de toi, que tu dois l'être... Je sais que je ne me mêle pas de ce qui me regarde, mais si tu était tout simplement toi-même... ta vie ne serait-elle ps plus agréable?

Elle ne baissa pas la tête cette fois. Elle ne comprenait vrament pas pourquoi il était ainsi. Sa vie, ne serait-elle pas plus agréable si il était lui-même? La demoiselle, recommença alors à ramasser ses partitions et de nouveau s'arrêta.

_ Je sais que je ne peux pas faire grand chose, mais si tu veux quelque chose de moi, comme tu me l'a demandé, tu peux... Je n'ai rien à cacher et puis... je n'aime pas fuir. Je ne réagis pas, c'est vrai, mais fuir je ne le fais pas.

Le regardant avec douceur, elle sourit tristement et finit de reprendre ses partitions. S'avançant vers lui, sans pour autant imposer sa présence, elle repris la parole.

_ Je m'excuse encore de t'être rentré dedans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamada Keitaro
King Keitaro, Prince du Basket & Popular Boy
avatar

█ MESSAGES : 13
█ INSCRIT LE : 13/12/2009

█ EN +
• Classe: 3 eme année
• Club: Basket
• Relations:

MessageSujet: Re: We have the same name but we're different [Keitaro]   Jeu 24 Déc - 19:17

    Keitaro s'était détourné, et il songea à ce que l'on pourrait dire dans son dos si on apprenait qu'il avait laissé fuir son jouet. Oh, il pourrait mettre les rumeurs à bon titre, en disant qu'il n'avait rien à tirer d'elle. C'est ce qu'il comptait faire, de toute façon. Après, ce qui arriverait ne serait plus son problème. Il avait bien vu les regards jaloux des filles, au vu de son attention pour cette fille - alors qu'en réalité, il s'en fichait d'elle. Il entendait par là qu'elle ne l'intéressait réellement pas. Il ne devait s'intéresser qu'à lui. Comme son père le lui avait toujours appris. Etre le meilleur, le plus fort, être cruel et implacable ; cela donnait une cour plus servile que si l'on était gentil.

    Il tourna lentement son visage vers la fille. Il la laissa parler, sans réfléchir à ce qu'elle disait. Ca ne servait à rien, autant parler à un roc. On avait déjà essayé ce genre de choses sur lui : soit gentil, tu te feras de vrais amis cette fois ... Combien de fois son frère avait-il tenté, étant petit, de lui faire comprendre sa passion, et l'ouvrir aux autres ? Mais tout ce qu'il arrivait à faire, c'était tyranniser et faire son petit chef.

    La fille se colla face à lui et s'excusa de nouveau.

    _ Arrêtes de t'excuser, c'est bon ! Tu m'énerves ...


    Il eut une moue involontairement boudeuse, d'enfant gâté, et se recula de quelques pas, soudain gêné par sa proximité, même si elle était discrète ; cette fille ressemblait à un marshmallow géant. C'était flippant, pour lui.

    _ Ne va pas t'imaginer des choses. Je ne suis pas un gars gentil, encore moins fréquentable. Je ne t'aie pas laissée partir parce que javais pitié de toi. Tu n'as réellement rien à m'apporter, alors je ne vais pas perdre mon temps avec toi. C'est aussi simple que ça.

    Elle s'imaginait quoi ? Qu'il était, dans le fond, gentil et doux, et qu'il cachait tout ça aux autres ? NON ! Il était cruel, fourbe, menteur et manipulateur, jusque dans les tréfonds de son âme. Et personne n'y changerait rien. Surtout pas une gamine heurtée dans un couloir.

    _ Je te serais gré, cependant, de ne ps raconter mon manque de cruauté. Je suis fatigué. Tu as de la chance je suppose. J'aurais pu être plus méchant avec toi.


    Il essayait encore une fois de faire le méchant ; en réalité, il n'avait jamais levé la main sur une fille ; il ne le ferait jamais : c'était une preuve de faiblesse. Il ramassa son sac laissé près d'un banc et le remit sur son épaule. Il se retourna vers la fille et l'observa un instant, légèrement mécontent.

    _ On a le même nom de famille. C'est quoi ton prénom, fillette ?

    Sans le vouloir, il avait eu un sourire amusé, en la surnommant ainsi, ce sourire disparut bien vite. Il haussa les épaules, imperceptiblement. Allons bon, il n'allait pas faire ami ami avec elle. Il se refusait d'être ami avec qui que ce soit.

    [ Hrp : désolé cest court : / ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: We have the same name but we're different [Keitaro]   

Revenir en haut Aller en bas
 
We have the same name but we're different [Keitaro]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Keitaro... ou ras?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kumi To Suke :: Le rez-de-chaussée :: le hall-
Sauter vers: